Collectif indigène (bio)

Contact Andréanne Oberson

Contact Jean-Marie Reynier

Camera Security, 2010
Travail en cours

 

La situation est cocasse : un petit bonhomme qui pisse, symbole d'une nation dont l'ironie est la force principale, et deux panneaux, qui reprennent tels des Magritte l'importance du mot devant le vide du tableau.
Camera Security est un projet de 2010 du collectif indigène. Pendant un séjour d'un mois à Bruxelles, ils ont photographié les touristes en pose devant le Manneken-pis.

Temps de repérage du bonhomme : 10 à 15 minutes.
Temps d'observation : 3 sec.
Temps de déception vu la taille de l'objet : 2 sec.
Temps de pose devant le bonhomme : 5 sec. (variable à 15 sec. si il y a foule)
Départ.

Pendant un mois, Andréanne Oberson et Jean-Marie Reynier ont fait le guet devant cette sculpture en photographiant les touristes le temps de ce rituel. Un rituel en continu, pratiquement 24h sur 24h par pluie, grêle, sauterelles et beau temps.
Cela dit, on remarquera dans cette séléction d'images, l'absence du Manneken- pis, et l'absurde présence de deux éléments, l'un verbal (dans une tradition purement belge) et l'autre formel (dans un sens Suisse du terme?).
D'un côté le panneau Camera Security et, juste à côté, un support vide pour la dite camera... Inexistante.

Le système de surveillance mis en place par la municipalité de Bruxelles à disparu, remplacé par un flux continuel de personnes prenant en photo la statue et eux- mêmes devant celle-ci.
En aucun instant, le bonhomme est laissé inobservé, les « frames » d'une caméra unique sont substitués par les images de milliers de touristes qui se surveillent et surveillent ainsi le Manneken-pis.

Cette série de photos représente une sorte de comédie humaine, un jeu à la Belge, une insinuation dans l'image de l'autre et son auto-surveillance involon taire, due à un mot, une chose et une situation donnée.
Et dans toute sa splendeur enfantine, le petit bonhomme s'exclue de ce jeu, tout en continuant le sien, bien précis, celui de se regarder lui-même entrain de pisser.